Politique: clivage gauche-droite en politique

Il est clair que les éléments de différenciation entre les politiques de gauche ou droite reposent sur des aspects économiques et monétaires. En effet pour la droite l’économie du marché ne doit en aucun cas être entravée dans son fonctionnement. Elle suggère que soit abolie, par exemple, toute espèce de législation du travail : tout ce qui limite la durée du travail, impose des cadres à l’activité, ou pire, fixe un salaire minimum, y apparaît contraire à l’efficience économique. En revanche la gauche suggère un interventionnisme de l’état une redistribution de la richesse. Mais il est en constater qu’en «  il n’y a clairement pas de relation simple entre ce que disent et proposent les théories économiques, et ce que disent et proposent les partis politiques (de gouvernement) — et encore moins avec ce qu’ils font. »[1]

La différenciation entre les politiques dit de gauche ou de droite n’est pas seulement figée aux seules dimensions politiques et monétaires. Il y a un certain nombre de valeurs qui sont généralement attachées aux clivages gauche-droite.

Ainsi parmi les valeurs de droite on peut citer : le mérite, l’ordre, le travail, la sécurité, la loyauté et la tradition. La droite rejette tout ce qui est reforme brusque. Et est attaché à l’ordre établit « contre le mariage gay par exemple », même si par ailleurs elle partage les notions de liberté,  nations, et tolérance avec la gauche. Pour la gauche justement les valeurs qu’elle chérit sont : l’égalité, la solidarité, la tolérance, le changement et l’insoumission ; on dit que la gauche est « progressiste tandis que la droite est conservatrice » c’est en référence justement à ces valeurs.

 

[1]  Introduction à l’analyse économique, Christophe DARMANGEAT.

You must be logged in to post a comment.